Hampi on the Rocks



Site mis à jour le
06 décembre 2018
13083 visiteurs
16265 pages vues

Hampi, présentation et histoire

 

 

Présentation générale

 

Hampi est situé sur les flancs de la rivière Tungabhadrâ, à 15 km d’Hospet dans le district de Bellary, dans la partie centrale de l’état du Karnataka, sud de l’Inde. Le débit de la Tungabhadra est entièrement contrôlé et géré en amont par le TB Dam (barrage hydro électrique à proximité de Hospet). La langue majoritairement parlée ici est le kannada (ou kannara). Le tamoul, le télégou, l’hindi et l’anglais sont aussi parlés de manière variable.

 

Temples et Ruines 00089 

 

Dans cette région, le climat est sec et aride, mais à Hampi et ses environs, il y fait chaud et humide dû en partie aux nombreuses structures d’irrigation. Les moustiques adorent. Les températures maximales atteignent 44°c en Avril ; les minimales sont de 12°c en Décembre. Les précipitations sont faibles à modérés selon les moussons, débutant en Mai et finissant début Octobre généralement ; le pic se situant en Juillet et Août.

 

Paysages et Collines 00032  

 

A cause du réchauffement climatique de ces dernières années, le régime des pluies tend à se déréguler. En effet, les paysans qui appelaient chaque type de pluie par un nom approprié et qui rythmait leurs travaux agricoles éprouvent parfois des difficultés à gérer ces changements. Les pluies tombent de plus en plus régulièrement de manières inattendues, au mauvais moment, intenses... ou se font rares.

Hampi est aujourd’hui un centre de pèlerinage important, mêlé d’activité agricole prospère et de tourisme florissant.

 

Vie Locale 00005 

 

 Le site historique, dont les ruines s’étendent sur une surface de plus de 30 km2, constitue le plus grand musée à ciel ouvert au monde et se trouve majoritairement sur la rive droite de la Tungabhadrâ. En rive gauche aussi, on trouve beaucoup de temples importants et de vestiges d’époque dispersés depuis le village d’Anagondi jusqu'à celui d’Hanumanhalli.

 

Temples et Ruines 00059 

 

D’autres temples de tailles plus modestes se situent isolés en amont et en aval de la rivière, dans les villages ainsi que perdus dans les collines.

 

Temples et Ruines 00025  

 

Il suffit donc de se promener au gré des envies et des rencontres pour découvrir  tous ces innombrables temples. En règle générale, les temples hindous sont localisés près de magnifiques endroits où la nature se surpasse.

 

 Temples et Ruines 00049  

 

On pourrait dire que toute la région autour de Hampi n’est qu’un gigantesque temple dédié à la nature.

 

Temples et Ruines 00087  

 

 

 

Mythologie

 

 

Temples et Ruines 00067  

 

 Hampi est située dans un endroit mythique : Kishkinda, lieu de naissance et royaume d’Hanuman le dieu singe et  lieu de l’épopée de Rama décrit dans le Ramanaya, écrit sur plusieurs siècles à partir de -400 ans avant JC et découlant de traditions orales bien plus ancienne.

 Dans l’épopée du Ramanaya, Hanuman s’envole au secours de Sita retenue sur l’île de Sri Lanka. Il arrache une montagne et l’emporte dans ses mains pour en faire un pont entre les 2 royaumes. Les débris tombant de ses mains pendant son envol sont à l’origine de ces collines du sud de l’Inde et des alentours de Hampi. D’autres légendes semblables expliquent que c’est l’armée de singes du dieu Rama qui aurait rejeté et éparpillé dans l’Inde du Sud, les surplus de pierres nécessaire à la construction de ce pont construit pour la libération de Sita.

 

Temples et Ruines 00008  

 

 

Histoire passée

 

Les hommes ont habité cette localité très tôt depuis le néolithique ; des traces évidentes l’attestent (quelques dessins plus ou moins visibles dans des cavités ainsi que des constructions type dolmen), estimées à -3000 ans avant JC minimum (?).

 

Hirebanakal 00015 

 

 Les premières traces écrites découvertes sur une stèle datent du 1° siècle. Les siècles suivants confirment le développement et l’installation de dynasties successives régnant sur ce territoire.

En 1346, Hampi devint la capitale de l’empire hindou du Sud de l’Inde. Cette période glorieuse fut le départ de l’empire puissant de Vijayanagar contrant l’invasion musulmane.

 

Temples et Ruines 00002  

 

Le site qui recouvre de grandes superficies était d’une richesse incroyable, avec une architecture exceptionnelle fondée sur le granit. Un réseau complexe d’irrigation alimentait les alentours, permettant un essor fulgurant dans cette région aride.

 

Temples et Ruines 00020   

 

En 1565, l’empire s’effondra sous la domination musulmane qui détruisit complètement la citée à l’exception du temple principal Virupaksha, resté intact. Les envahisseurs occupèrent et pillèrent la cité pendant 6 mois. Vijayanagar fut désertée, négligée puis oubliée.

 

Temples et Ruines 00085 

 

Pendant plus de 400 ans, le temps acheva la cité, ne laissant que des ruines enfouies sous la végétation et la terre.

 

Temples et Ruines 00052